• Taille du text+-

Gérard Lenorman, auteur, compositeur, interprète né le 9 février 1945 à Bénouville (Calvados) de Madeleine Lenormand et de père inconnu allemand. Il a quatre enfants : Mathieu, Justine, Clémence et Victor.

Sa carrière commence à la fin des années 60. Premier vinyl en 1968, un 4-titres (le format de l'époque), sur lequel on retrouve Le vagabond, Reste une chanson, et deux autres titres écrits par Boris Bergman sur des musiques de Gérard Lenorman. Puis Rêve et Le soleil est revenu.

Pluie, sort à l'automne, et est co-signé avec Christian Arabian et arrangé par Jean-Claude Petit. Premier succès, par la récompense de l'Hermine d'argent remis par France Inter, première télé (avec Mick Micheyl), et première scène.

Jean-Claude Camus lui propose la première partie de Johnny Hallyday. Lenorman conclut son récital de quatre chansons et part en tournée l'été suivant avec Sylvie Vartan et Carlos.

Gérard Lenorman devient son propre producteur en 1969, et sort son premier simple Sueva puis signe chez Festival.

Il écrit, avec Franck Gérald (beau-frère de Pierre Delanoë qui fut aussi un de ses co-auteurs), deux chansons pour Brigitte Bardot (Je voudrais perdre la mémoire et La fille de paille), avant de publier pour son compte Si les murs pouvaient parler. Festival sort en simple Apocalypse et Cœur aux nuages, qui bouclent l'année 1969.

Cette même année, pour la comédie musicale Hair, Gérard Lenorman remplace Julien Clerc. Dans la foulée, il intègre Laissons entrer le soleil dans son album éponyme de 1969, chanson phare de Hair adaptée du Let the Sunshine In par Jacques Lanzmann.

A partir de 1972, les tubes s'accumulent, jusqu'en 1983, allant de De toi jusqu'à La petite valse en passant par Il, Les matins d'hiver, Si tu ne me laisses pas tomber ; Michèle ; Gentil dauphin triste ; Quelque chose et moi ; Soldats, ne tirez pas puis La ballade des gens heureux, qui fait son apparition en 1975, qui deviendra le titre phare de sa discographie, et Si j'étais président qui obtient l'Oscar de la chanson française décerné par la SACEM (Société des Auteurs Compositeurs) en 1980.


En 1978, l'album Nostalgies obtient un disque d'or. En 1988, il termine à la 10e place de l'Eurovision avec la chanson Chanteur de charme. En 1994, il réenregistre quelques titres puis en fait une compilation réunissant en tout 17 chansons et obtient pour l'occasion un deuxième disque d'or, puis enregistre en 1996 un album de la Collection Atlas.

En 2000, sortent La raison de l'autre puis un DVD et CD en 2003 d'un des spectacles de la tournée qui a suivi.

Une autobiographie, "Je suis né à vingt ans" est sortie en 2007. Dans cet ouvrage, le chanteur livre le récit de sa vie. Celle-ci débute par un secret de famille : né en 1945, Gérard Lenorman est un "fils de Boche". Il ne le saura que bien plus tard, car sa mère lui ment et le méprise en plus. Seule la musique comble un désert affectif pour celui qui va devenir un chanteur populaire et connaîtra le succès avec La ballade des gens heureux. Gérard Lenorman se définit aussi comme un handicapé des sentiments.

Il est aussi le représentant bénévole de " Vaincre la mucoviscidose". La mucoviscidose ( Fibrose kystique ) est une maladie génétique qui affecte les poumons et le système digestif. L'espérance de vie des enfants touchés par la mucoviscidose est en moyenne de 24 ans.