• Taille du text+-


« James Joyce est vivant, il habite à Montréal »
La critique saluait en ces termes le premier livre de Leonard Cohen
Il se tourne d'abord vers la poésie et la littérature, publiant de nombreux recueils et deux romans superbes, avant d'enregistrer son premier album à l'âge de trente-quatre ans
Recueil de textes magnifiques servis par voix de non-chanteur, ses premiers morceaux possèdent des mélodies universelles, à l'image de l'éternel Suzanne
Leonard Cohen trouve plus volontiers une audience en Europe qu'en Amérique du Nord
L'intensité mélancolique et le sens de perte qui se dégagent de ces compositions fragiles en font le singer/songwriter le plus brillant de sa génération
Sur Death Of A Ladies Man, en 1977, le mysticisme et la voix de Cohen sont noyés par la production pompeuse de Phil Spector
Après avoir incarné un existentialisme cool et urbain au cours des années 1980, il se replie peu à peu dans un monastère bouddhiste, publiant des disques rares et épars

Les dédicaces pour Leonard Cohen :

  • Florence

    Date: 2013/08/24 02:51

    Bravo M. Cohen... Demain, est la fête de mon mari..il aurait 79 ans.. Il est décédé depuis près de 3 ans...ça me fait encore mal de l'avoir perdu...Vous étiez le chanteur de notre amour, de nos fréquentations...... J'écouterai davantage ses chansons préférées en son honneur..."Sixteen Tons et Take this waltz" ...Vous êtes et serez toujours mon chanteur préféré...votre voix ne sera jamais imité..... Longue vie...à vous M. Cohen Merci pour les beaux moments que vous nous avez procurés et me procurez encore....et encore.....! Florence

  • tauere
    tauere

    Date: 2011/06/22 07:47

    super votre chant Hallelujah je l'adore, j'aimerai si c'est possible la partition de cette chanson je voudrais la partager avec la choral dont je fais parti

  • myalaur
    myalaur

    Date: 2011/04/13 16:33

    j'aurais bien aimer faire cdette magnifique chanson en français , je vous ai toujours admiré Mya

  • Whybe

    Date: 2009/07/14 23:32

    Suzanne, The Partisan, So long Marianne, Lover, lover, lover.. Je vois qu'on garde les mêmes titres-références, même si je ne suis qu'un "jeune fan" tentenaire. Leonard Cohen m'a filé un frisson quand j'étais âgé de 12 ans qui ne m'a jamais lâché depuis. Et puis, chère Ninemiou, l'Alsace n'est qu'à quelques encablûres de la Normandie ;-). C'est vrai que je serai privilégié sur ce coup-là ; pour une fois qu'on peut être fier d'être colmarien.. Allez, un petit effort : le train jusqu'à la gare de l'Est à Paris, le TGV jusqu'à Colmar et le tour est joué !

  • ninemiou

    Date: 2009/06/29 13:36

    C'est avant tout un appel que je lance, je suis une "vieille fan" de Léonard Cohen, c'est un bonheur qu'il revienne en concert en France, la seule déception c'est que les lieux sont trop éloignés de mon lieu d'habitation. Léonard, SVP venez-nous voir en Normandie, CAEN serait l'idéal. je rêve de vous voir sur scène, Suzanne, So long Mariane, Like a bird, the Partisan, Hallelujah ..