• Taille du text+-

Steven Seagal découvre le karaté à l'âge de sept ans. Il s'établit par la suite à Los Angeles, où il poursuit un entraînement intensif jusqu'à dix-sept ans, puis s'installe à Tokyo.

Ses aptitudes naturelles et sa détermination lui valent une qualification de ceinture noire dans plusieurs arts martiaux japonais : karaté, kendo, aïkido... Il devient également expert en arts martiaux chinois, notamment en taï chi et en kung fu, et s'initie à l'histoire de la guerre et à ses multiples techniques, anciennes et modernes.

Après ce long apprentissage, il assure la protection de personnalités de premier plan. Il fonde également son propre dojo à Tokyo et débute dans le cinéma en formant aux arts martiaux de nombreux comédiens comme James Mason et Sean Connery. Dans la même période, il règle les combats de plusieurs films, parmi lesquels A armes égales de John Frankenheimer.

A la fin de son long séjour en Asie, Steven Seagal retourne en Californie et décide en 1988 d'écrire, de produire et d'interpréter Nico, un film d'action inspiré de ses expériences personnelles et que réalise Andrew Davis. Le succès est au rendez-vous. Suivent d'autres longs métrages du même acabit : Echec et mort (1990), Désigné pour mourir (id.) et Justice sauvage (1991), dans lesquels il se retrouve tour à tour aux prises avec la mafia italienne, une bande de dealers jamaïcains et un dangereux criminel à la gâchette facile (William Forsythe).

En 1992, Steven Seagal retrouve Andrew Davis qui le dirige dans Piège en haute mer, un film d'action qui reprend les recettes de Piège de cristal en les transposant à bord d'un navire militaire. Avec ce film, l'acteur, remarqué pour son jeu monolithique, est propulsé au rang de star du film d'action à l'instar de Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger et autres Jean-Claude Van Damme. En 1995, il reprend son rôle de cuistot justicier dans une suite intitulée Piège à grande vitesse, dont l'action se déroule dans un train.


Entre-temps, Steven Seagal s'essaie à la réalisation et se met en scène en héros à la fibre écologique dans Terrain miné (1994). En 1996, il apparaît en guest star aux côtés de Kurt Russell dans Ultime décision, un film de Stuart Baird sur une prise d'otages dans un avion. Il enchaîne avec un polar musclé, L'Ombre blanche, dans lequel il a pour coéquipier Keenen Ivory Wayans, mais ce long métrage annonce déjà le déclin du spécialiste des arts martiaux.

Après quelques films sortis directement en vidéo, quelques démêlés avec la justice et quelques kilos en trop, il nous revient en 2001 avec Hors limites, où il joue son rôle habituel de flic aux méthodes expéditives. Epaulé de DMX dans ce film, il donne à nouveau la réplique à un rappeur, Ja Rule, dans Mission Alcatraz (2003) de Don Michael Paul. Cette fois-ci, Steven Seagal incarne un agent du FBI chargé d'affronter un commando qui a pris d'assaut la célèbre prison.
Visiter

Vous avez un site web ou un blog sur cet artiste / groupe ? Ajoutez-le ici !