Parole Petite Émilie

Keen'V

Ajouter aux favoris
Écouter un extrait mp3 de cette musique
  • Date de sortie : 23 Janvier 2012

Paroles de la chanson Petite Émilie :
Petite Émilie, 6 ans et demie
Est l'unique fille d'une famille reconstruite,
Une mère pour qui elle est toute sa vie,
Et un beau père qui l'aime comme si elle était de lui.


Si gentille, si belle, des yeux qu'ensorcellent
Pour ceux d'sa mère elle en était la prunelle.
Elle ne pouvais pas vivre l'une sans elle
Leur relation était devenue plus que fusionnelle .




Petite Émilie, à 8 ans passé,
Rien n'a changer sauf qu'elle a déménagé,
Fini la campagne isolée,
Elle vit maintenant en ville car sa maman fut mutée.


Une nouvelle école, de nouveaux amis,
Elle ne mît pas longtemps à s'adapter à cette vie
Du haut de ses 8 ans on peut dire qu'elle est ravie,
Car tout va pour le mieux pour petite Émilie .



Petite Émilie, a 10 ans était
Devenue une petite fille comblée,
On peut dire que l'école lui plaisait,
Bonne élève pour maman elle en était une fierté.


Un peu rondelette, de bonne petites joues,
Elle essuie les critique de quelques jaloux,
Devant les profs il l'appelaient Bouffe-Tout,
Mais ce ne sont que des enfants après-tout.




Petite Émilie, a 12 ans maintenant,
Adolescente renfermé au grand damne de maman,
Finis le jolie visage souriant,
C'est une petite fille maussade qu'elle est devenue à présent.


Faut dire qu'au collège tout avait changer,
Trop d'élève ne faisaient que se moquer,
Partout elle se sentait rejetée,
Tantôt frappée, tantôt injuriée.


Elle se demandait comment faire face,
Elle était devenue le souffre douleur de la classe,
Sur les réseaux sociaux il l'appelaient la dégueulasse,
Une photo d'elle tournait montrant son ventre qui dépasse.


Ne sachant pas comment faire,
Ni comment réagir à cette enfer,
Par honte et ne voulant pas affoler sa mère,
Petite Émilie décida de se taire ...


Mais un soir de Décembre,
Petite Émilie rentra chez elle dénudée,
Ses camarades tous ensemble
L'avaient enfermée dans les vestiaires pour la douché .


S'en était trop pour elle,
Trop qu'elle ne puisse encore supporter,
Alors elle étendit ses ailes,
Et pris son envole vers la paix...